ORGANISATION DES CANS 1998 ET 1999 DE TENNIS

Gustave Garzard a été le prédisent du comité d’organisation des coupes d’Afrique des nations de tennis.

Quelques photos

A propos

Plus sur l’hommme

QUELQUES TRAVAUX & PUBLICATIONS

  • «Rapport d’études sur le L.M.B.O. » (Reprise d’une Entreprise par ses salariés) DJCE, Rennes, 1986.
  • « La Conception moderne de la Notion de Société et d’Entreprise : la nouvelle rédaction de l’article 1832 du Code Civil, issue de la loi du 11 Juillet 1885 » – MEMOIRE de D.E.S.S. Droit des Affaires et Fiscalité, Rennes, 1986.
  • « La Démarche contractuelle dans les affaires » – Rennes, 1986.
  • « Les limites à l’obligation de non-concurrence » – Rennes, 1987.
  • « La Technique du Contrat » – Symposium « Les Journées du Droit de l’Entreprise »- Initié et organisé par GAZARD Gustave – Cotonou, 1989.
  • « Les Textes fondamentaux de la création de la Chambre d’Agriculture du BENIN » (Conception & Rédaction des Décrets, Arrêtés d’Application) – Cotonou, 1990.
  • « Les Contrats dans la Création et la Promotion des Entreprises » – Cotonou, 1990.
  • « La Création et la Promotion de l’Entreprise » – Conférence dans le cadre du projet
  • « Consommons Béninois » initié par la Jeune Chambre du Bénin – Cotonou, 1990.
  • « Rapport de l’Atelier sur la Modernisation de l’Environnement Juridique et Judiciaire des Activités Economiques au BENIN » – Rapport rédigé en tant que Coordonnateur de l’Atelier, désigné par la Banque Mondiale – Cotonou, Juin 1992.
  • « Franchises, Concessions et Agréations entre le Nord et le Sud : Cas de l’Afrique Sud-Saharienne » – Cotonou 1994.
  • « Un Statut Juridique pour l’Entreprise Individuelle en Afrique » – Sujet de Thèse de Doctorat de Droit Privé en cours de rédaction.

MEMOIRE POUR LA DECORATION

AU LYCEE BEHANZIN DE PORTO-NOVO : 1969 – 1976

Pendant les sept (7) années passées au Lycée Béhanzin, il a créé, constitué et animé avec les camarades des groupes et clubs d’excellence pour élever leur niveau scolaire et performer le plus possible en divers domaines, notamment en matière sportive, culturelle et artistique.

Grâce à son action et sa détermination, les clubs de performance dont la base était le Lycée Béhanzin, ont été étendus au Lycée Toffa, puis aux collèges et cours secondaires moins bien lotis, comme « DJASSIN », « MEHODA », « Léon BOURGINE », etc., dont les élèves étaient soutenus par ses soins en apport et prêts de documents scolaires, d’épreuves et d’échanges de nature didactique…

Dans ce même cadre, il personnellement beaucoup milité et œuvré, avec les camarades et les autorités du Lycée Béhanzin, pour des échanges avec les collèges du Nigéria et du Togo qui étaient reçus et qui accueillaient pour faire ensemble des activités académiques, culturelles et sportives en aller-retour.

Au plan culturel spécialement, il a fait partie en tant que membre fondateur du groupe de Théâtre et de l’orchestre du Lycée Béhanzin, modestement en qualité de batteur/chanteur, mais surtout en tant qu’animateur et organisateur.

ACTION EN QUALITE DE MEMBRE FONDATEUR DE L’ENSEMBLE ARTISTIQUE ET CULTUREL DES ETUDIANTS (EACE) ET DE L’ORCHESTRE DE L’UNIVERSITE NATIONALE DU BENIN (UNB)

En octobre 1976, avec des camarades de l’UNB, il a substantiellement contribué en tant que membre fondateur à la création de l’EACE (au sein duquel il a évolué en tant qu’acteur de théâtre) et à la création de l’orchestre de l’UNB dans lequel il était le manager à titre principal, et accessoirement, batteur et chanteur, comme au Lycée Béhanzin.

Au sein de l’EACE et de l’orchestre de l’UNB, il a beaucoup œuvré pour des tournées nationales et dans les pays de la sous-région, tournée au cours desquelles la culture et les talents de la jeunesse estudiantine béninoise ont été promus par son action.

De plus, il a personnellement favorisé un rapprochement entre l’orchestre de l’UNB et le « POLY-RYTHMO » qui, entre 1977 et 1979, connaissait des difficultés de trésorerie et n’avait plus d’instruments.

Cette coopération a favorisé le soutien au POLY-RYTHMO qui a ainsi pu continuer à se produire souvent avec les instruments de l’orchestre de l’UNB.

Les clubs d’excellence animés au Lycée Béhanzin ont permis à Gustave GAZARD de noter que la plupart des élèves ne maîtrisaient pas la technique de la dissertation française, et que, par conséquent, ils craignaient cette épreuve, lui préféraient la contraction de texte, et obtenaient souvent de mauvaises notes lorsqu’ils décidaient d’affronter ce qu’ils appelaient ‘’ la mortelle dissertation’’.

Par bonheur, la dissertation française n’avait pas de secret pour lui, dès les premières années au Lycée. Il récoltait les meilleures notes et ses copies servaient souvent d’exemple au Lycée Béhanzin, au Lycée Toffa 1er et dans les autres collèges où enseignaient ses professeurs du lycée.

Aussi, juste après le baccalauréat, en juillet 1976, a-il décidé de concevoir, de rédiger et de publier un fascicule élaboré comme un recueil intelligent des meilleures clés qui lui permettaient de produire des devoirs tant appréciés par les professeurs, qui lui donnaient des notes relevant d’une excellence élevée.

Il a donc édité de façon artisanale cet ouvrage en le ronéotypant, et l’a mis en vente au prix modique et « social » de 300 francs CFA pour aider et soutenir ses jeunes compatriotes de l’époque. Cet ouvrage continue de circuler aujourd’hui sous la forme de photocopies, presque 40 ans après !

Au sein de l’équipe de football de l’UNB qui a connu à cette époque des années de performance que l’on pouvait considérer comme de véritables exploits, avec beaucoup de camarades plus doués les uns que les autres, il a joué, animé, organisé, contribué, entraîné et mis en place avec les copains des plans et des stratégies qui ont hissé le football universitaire au niveau de la 1ère division nationale. Dans cette position, l’équipe de football de l’UNB a marqué les esprits en battant quelques fois les plus grands clubs de l’époque, comme  » LES DRAGONS DE L’OUEME », « LES REQUINS DE L’ATLANTIQUE » et consorts…

Sous la direction de feue Madame OUINSOU Conception de respectable mémoire, Gustave GAZARD a rédigé son mémoire de Maitrise sur « La répression de l’usage et du trafic des stupéfiants », dans le cadre de ma Maîtrise en Droit, Option « Droit des Affaires et Carrières Judiciaires ». Les travaux de recherche et les enquêtes effectués à cet effet ont permis à la Police Nationale et à la section nationale d’Interpol d’appréhender des trafiquants de drogue et de démanteler plusieurs réseaux de délinquants.

L’Organisation Internationale de Police Criminelle (OIPC) Interpol a apprécié ce travail dont elle a demandé et reçu plusieurs exemplaires. Le Fonds des Nations Unies contre l’Abus des Drogues, depuis son siège à Vienne en Autriche, a également demandé et obtenu des exemplaires dudit mémoire, et lui a adressé des félicitations, avant de lui annoncer que l’ouvrage a été placé aux rangs de sa bibliothèque.

En 1979, Gustave GAZARD a fait partie de la 5è promotion des Etudiants Assujettis au Service Civique Patriotique et Militaire. A ce titre il a été affecté à Porto-Novo pour dispenser des cours au Lycée Béhanzin et au Collège Polytechnique.

Ses performances au cours de l’entraînement prémilitaire au Camp Militaire de Ouidah avant d’aller sur le terrain, ses aptitudes sportives et sa capacité à commander et animer lui ont valu d’être nommé ‘‘Commandant du Contingent des Etudiants et des bacheliers en Mission d’Enseignement dans l’Ouémé’’.

Share This